"Je fabrique des machines sonores mécaniques depuis 1984, que je montre sous la forme d’installations ou de concerts, principalement en Europe.

Dès 5 ans, j’ai été impressionné par les sons portuaires, par la matière visuelle de ces immenses installations. Au même moment, je me suis mis à contruire des objets en volume, avec du carton et des objets trouvés. Mon premier poste de radio, en 1967, me fait découvrir les groupes anglais de guitares saturées, c’est là que j’accroche avec la musique.

A 28 ans, en 1984, longtemps après les Arts Appliqués, je recommence le bricolage, et je réunis la lutherie, la musique, la mécanique, les objets trouvés dans ma première machine sonore, une boite à rythme mécanique programmable.

Je me suis concentré ces dernières années sur des machines sonores amplifiées, de petites dimensions, que j’utilise en concert. Avec ces machines, j’explore la complexité, les combinaisons de matières sonores faites et mixées en direct ; chaque machine comporte un ou plusieurs instruments mis en œuvre par un système mécanique comportant une forme de hasard. J’aime montrer l’aspect visuel du son en train de se produire, l’incertitude en action, celle de la machine et la mienne qui joue avec tout çà.

J'ai appliqué également les hasards mécaniques à des machines à lumière.
Plus largement, l’outil et son influence sur l’individu m’intéresse, les outils-prothèses, sonores ou non que je présente sous forme d’actions."

FLJ

Plus d'info ici :

www.lejunter.net

100_flj---g-savin9838.jpg
 © Gérard Savin     
100_flj.jpg